Contexte

Lié à la prospérité de la Suisse au XXème siècle, la bonne qualité de vie sur le territoire genevois a été reconnue jusque sur le plan international. Cependant  ces dernières années, la situation se dégrade de plus en plus. Alors que Genève était classée en 2011 troisième au niveau mondial des villes les plus attractives en termes de qualité de vie, elle a depuis rétrogradé en neuvième position en 2019 (classement Mercer).

Cela se ressent très fortement dans nos communes : difficultés pour trouver un logement abordable, déplacements difficiles sur les routes, pertes d’espaces naturels et de la végétation remplacés par du béton, etc. Si rien n’est fait pour endiguer cette tendance, les conséquences à terme peuvent avoir de très sérieux impacts négatifs pour les habitant-e-s.

C’est ainsi que Thônex connaît depuis de nombreuses années un développement massif de son tissu urbain. De nouveaux projets voient le jour chaque année et notre commune ressemble le plus souvent à un vaste chantier. Il y a aussi à Genève une crise du logement endémique, installée depuis des décennies, qui pèse sur nos conditions de vie.

Notre commune subit de plein fouet le développement voulu à l’échelon cantonal (en lien avec la croissance économique du Grand Genève, ainsi que les projets développés en zone villa par des promoteurs privés.

Si nous jugeons la construction de logements dans la zone périurbaine (dont Thônex fait partie) bénéfique et nécessaire à condition de veiller en même temps à préserver au mieux l’environnement, nous jugeons aussi que cette croissance doit s’accompagner des équipements indispensables aux besoins de la population.

Sans ces équipements, notre commune se destinerait à devenir une cité périphérique sans valeur, réduite au rôle de cité dortoir. Si nous voulons éviter ce genre de situation, c’est maintenant que nous devons agir, car l’avenir se dessine aujourd’hui.

Objectifs généraux :

1. Aménager le territoire en faveur de la population et en respectant l’environnement.

2. Maintenir et améliorer la qualité de vie présente à Thônex

Propositions de l’Alternative :
Politique foncière et aménagement en faveur de la population.

Si nous souhaitons avoir un développement mesuré et durable, nous devons garder une certaine maîtrise de notre territoire. Cela passe par une politique foncière visant à acquérir, via le droit de préemption, tous les terrains utiles disponibles.

Arborisation massive de la commune et lutte contre les îlots de chaleur.

1. Dans le contexte actuel de réchauffement climatique, il est essentiel, afin de garantir notre qualité de vie, de mener une politique proactive d’arborisation et de végétalisation de la commune.

2. Nous nous engageons donc à planter massivement des arbres dans les secteurs les plus critiques de la commune (rue de Genève et autour de la place Graveson par exemple), ainsi qu’à mener une politique de préservation des arbres existants lorsqu’ils sont en bonne santé.

3. Dans ce cadre, tous les nouveaux projets de construction ou de développement devront assurer une arborisation conséquente.

Développement du centre de la Commune.

1. La commune de Thônex doit pouvoir bénéficier d’un véritable centre urbain accueillant pour ses habitants, favorisant les rencontres et donc une vie communale agréable.

2. A cet effet, le centre de la commune notamment autour de la rue de Genève devra être réaménagé et certaines activités développées afin d’offrir un cadre agréable et attractif. La mise en œuvre du plan de réaménagement de la rue de Genève, anciennement nommé « Espace-rue » dans le cadre du Plan Directeur communal, en sera un élément central.

Suivi du Plan Directeur communal.

1. Le Plan Directeur communal est une pièce maîtresse du développement de notre commune et de sa planification. A ce titre, il doit nous donner les axes de développement de la commune pour les dix années à venir. Les projections de croissance massive de la population de notre commune (passant de 14’000 à près de 25’000 habitants en dix ans), nous imposent la planification des équipements et infrastructures nécessaires au bien-être des personnes résidant sur la commune ainsi que de nouvelles et nouveaux habitant-e-s..

2. Dans le Plan Directeur communal actuel nous relevons l’absence de développement à venir des équipements à caractère social ou culturel.  Nous proposons pour notre part dans notre programme la création de certains équipements sociaux-culturel (Médiathèque et Maison des Associations notamment). Nous organiserons des consultations populaires quant aux besoins et équipements à mettre en œuvre au service de la population.

3. Outre l’impact positif sur la vie quotidienne de la population, ces équipements sociaux-culturels auront également un impact sur l’attractivité de la commune et pourront favoriser l’implantation de nouvelles activités, à leur tour créatrices d’emplois et donc favorables à une vie communale riche.

4. Sur le plan économique, la perte récente de zones d’activités sur la commune est problématique. Il nous semble important de pouvoir redéfinir le type d’activité que nous souhaitons voir se développer à Thônex et préserver les zones adéquates à leur implantation, que cela soit de la zone industrielle et artisanale ou de la zone d’activité mixte (ch. de la Mousse, ch du Foron).

5. Le Plan Directeur communal doit également proposer un calendrier d’action à mettre en œuvre. Celui-ci doit être présenté au Conseil Municipal chaque année et rediscuté afin de confirmer ou de réorienter les priorités de développement de la commune.  Le Plan Directeur ne peut pas être un objet figé ; il doit planifier certes, mais aussi accompagner la commune dans ses changements et donc être flexible.

alternative-thonex_logo_w_2480x945