Politique sociale et proximité

La politique de cohésion sociale est insuffisante à Thônex car les services en charge du social de la commune sont sous-développés. Malgré la taille de la commune et le nombre de ses habitant-e-s, il n’y a pas de poste de responsable de la coordination du social et de l’évaluation des besoins de la population.

L’Alternative propose le développement des services de la cohésion sociale :

1. La création immédiate d’un poste de coordinateur /coordinatrice de l’ensemble des acteurs sociaux.

2. Le renforcement des capacités d’action des TSHM (Travailleurs Sociaux et Travailleuses Sociales Hors-Murs) et des correspondant-e-s de nuit.

L’Alternative veut favoriser la vie de quartier et la vie communale

Bien vivre ensemble et de manière conviviale, c’est ce que nous souhaitons à tout le monde. Pour cela le  soutien et l’entraide sont des choses primordiales. Dans le contexte urbain (rappelons que par sa taille et son urbanisation Thônex est une ville…) cet objectif n’est pas évident. Dès lors, mettre l’échange et le partage au cœur de la vie des quartiers est essentiel.

Pour mieux vivre ensemble, l’Alternative propose de :

1. Renforcer le travail de la Maison des Quartiers (MQT) sur la commune en créant une annexe permanente de la MQT dans le sud de la commune (Secteur Curé Desclouds).

2. Créer une Maison des Associations (voir aussi sous Grands projets) destinée à soutenir les associations existantes dans la commune et celles qui pourraient se constituer dans différents domaines (associations d’habitants, de potagers urbains, de parents, de communautés, etc.).

3. Favoriser la convivialité dans les espaces publics par la création de nouvelles zones de repos, de loisirs et de détente (avec jeux, bancs, animations temporaires, etc…) à proximité de chaque îlot d’immeubles.

4. Soutenir dans la commune le système d’échange « 1h par m² », offrant du logement étudiant chez l’habitant.e contre de l’aide ponctuelle (en échange de quelques heures de présence active par mois, une chambre est mise à disposition d’un étudiant, selon la règle d’or « 1h par m² »).
https://www.unige.ch/batiment/service-batiments/logements/1h-par-m2/

5. Mettre en place à l’aide des acteurs et actrices de terrain de la commune (TSHM, Correspondant-e-s de nuit )  des médiateurs sociaux/médiatrices sociales de quartier parmi les habitant-e-s pour aider au mieux vivre-ensemble en collaboration avec le monde associatif.

Alimentation et santé :

Promouvoir une qualité de vie suffisamment élevée de la population doit aussi être une préoccupation des autorités communales. L’alimentation, comme la santé, est un élément fondamental de notre quotidien.

Depuis plusieurs années, cependant, les scandales sanitaires se suivent et mettent en exergue le fait que nous mangeons de moins en moins bien.

La traçabilité de nos aliments est complexe, les aliments transformés sont présents à foison dans nos supermarchés nous faisant croire que bien se nourrir est onéreux.

Or, pour nos enfants et nous-mêmes, nous devons, dès à présent, entreprendre de grands changements afin de permettre à toutes et tous de se nourrir convenablement sur le long terme.

L’Alternative propose :

1. Développer l’alimentation locale, de saison et bio dans les restaurants scolaires et les crèches de la commune, ainsi que les pratiques éco-responsables (à terme, création d’un supermarché participatif paysan).

2. Encourager le développement de cours intergénérationnels de cuisine écoresponsable en partenariat avec la MQT et le milieu associatif.

3. Encourager les familles à revenu modeste dans leur consommation bio et locale par diverses formes de soutien, (y compris financier par l’utilisation de la monnaie locale Léman).

Pour des habitant-e-s en meilleure santé

Les dégâts portés à notre environnement ont des effets importants sur notre santé. Les maladies liées à la pollution des villes augmentent (ex : asthme, pneumonie, cancer), tout particulièrement pour les personnes à risque (enfants en bas âge, personnes âgées ou à la santé fragile).

Le lien entre la santé des humain.e.s et la qualité de leur environnement est maintenant une évidence. L’aménagement des espaces publics a également des conséquences directes sur notre qualité de vie et le bien-être de toutes et tous. La nécessité d’agir s’accélère avec l’urgence climatique.

Lutter contre ces effets néfastes sur la santé est plus que jamais prioritaire. De même, il faut permettre aux habitant.e.s de profiter des vertus de l’activité physique afin d’améliorer leur santé.

Pour veiller à la santé de toutes et tous, l’Alternative présente les actions suivantes :

1. Lutter contre le bruit routier par l’adaptation de la circulation routière (places de parc en quinconce, bosses, bacs de fleurs) sur le réseau communal ainsi que la limitation de la vitesse de circulation à 30km/h.

2. Favoriser des aménagements encourageant l’activité physique et la vie active dans les quartiers.

3. Promouvoir la diversité des événements sportifs ouverts à toutes et tous et varier leur localisation pour que le sport aille à la rencontre des habitant.e.s, dans les quartiers.

4. Développer les places de jeux pour les enfants aux pieds des immeubles.

5. Installer des fontaines et points d’eau potable partout où cela s’y prête.

alternative-thonex_logo_w_2480x945